mercredi 20 juin 2012

WE 2 Alpes trail

La série des monthou express aura eu le mérite de me préparer à l'ascension verticale du diable (1800m+ en 7,5km). Pas de sortie longue prévue depuis le grand raid, ce WE  deuxalpins servira de WE choc comme aime à l'appeller Guillaume Millet en vue de l'ultrabeaufortain.

Le folie du délirium positif avait bien envahi la moindre molécule psychico-physique de mon corps en ce mois de juin. A raison de 500m+ par jour 6 fois par semaine, le calcul est vite fait. Comme pour atténuer un peu le tout, les séances délirium positif tournaient en dessous de l'heure.  De la grimpe à tout va, au top !

C'est finalement la séance de 30-30 en côte de Rémi  (encore lui) qui m'acheva mentalement. Je n'avais pas envie de la faire. -premier signe négatif -.

Les envies de dormir après les repas et le matin moi qui suis d'ordinaire matinal, "là, j'ai mal". - deuxième signe négatif-.

Mon appétence actuelle pour les produits riches en n'importe quoi finissait le travail. Un kilo (gramme, je précise) de trop pour moi qui ne varie pas d'un pouce tout au long de l'année - troisième signe négatif-

Un rappel hépatico-diaphragmique pour enrichir cette collection d'avertissements, au cas où je n'étais pas à l'écoute de mes sensations.

Houston problème - rien ne va plus et dire qu'il y a une monthou express voie royale ce soir !

Bilan: C'est le relachement annuel qui m'attaque toutes les fins juin au moment de la fin des cours accompagné par les grosses chaleurs que je ne supporte pas trop apparemment ! Peu importe comment je m'entraine finalement.

1 commentaire:

  1. Time to fly gars ! Courage ça va vite revenir l'aigle du rhône ;)

    RépondreSupprimer